Bienvenu sur le site de l'Eglise protestante de Luneray et de Dieppe

Célébrer Noël à Luneray et à Dieppe

Noël vient du latin "dies natalis" ou jour de la naissance. On dit aussi "Nativité". C'est la célébration de la naissance de Jésus à Bethléem. L'ange avait demandé à Joseph d'appeler son fils Jésus c'est-à-dire "Dieu sauve". De la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection. Noël est célébré le 25 décembre

EDITO

Pourquoi sommes-nous touchés par les récits de la Nativité ? A leur lecture, quelque chose résonne en nous, comme un appel à laisser tomber nos carapaces, à nous défaire de nos cuirasses et de notre suffisance. Notre coeur est lui aussi fait pour la confiance. Noël nous introduit au coeur de l'Evangile: le Dieu infini est là dans un petit enfant ; le Dieu tout-puissant est présent dans la faiblesse d'un nouveau-né ; la Parole devient vagissement. A-t-on assez souligné combien ces récits sont en profonde cohérence avec l'ensemble de la vie de Jésus ? A tort, certains les tiennent à l'écart, comme s'ils étaient le résidu d'une religion encore trop liée au merveilleux. Est-on gêné par l'apparition d'une étoile ? Il nous faut regarder là où elle nous conduit : un enfant nu dans une crèche. Surtout voyons ce qui est célébré : Dieu qui s'exprime non par la force ou la violence, mais dans un être désarmé, totalement livré. A Noël osons aussi entendre la parole de Jésus : « Qui me voit, voit le Père » (Jean 14, 9). Du coup, la peur de Dieu, cette peur qui s'insinue si facilement, n'a plus lieu d'être. « Dieu s'est fait enfant pour que nous cessions d'avoir peur de lui ». « Mon Père, je m'abandonne à toi… car cela m'est un besoin d'amour de me donner, de me remettre entre tes mains sans mesure, avec une infinie confiance, car tu es mon Père. » Bien souvent le coeur ne s'ouvre que devant un plus humble que soi. Ne l'oublions pas : c'est le Tout Autre qui est présent à la crèche. Mais cet enfant nous empêche de penser à la transcendance comme distance ou menace. Ouverts à sa présence, nous ne perdrons pas notre liberté. Nous serons conduits à faire de nos vies « une création avec ». Oui, l'Emmanuel est là, en cet enfant : « Dieu-avec-nous »

D'après un texte de Taizé

Pour célébrer Noël ensemble

Dimanche 25 décembre à 10h00 à l'Espace Théodore Monod, Dieppe.

Culte avec Sainte Cène suivi de vin chaud

Dimanche 25 décembre à 10h30 au temple de Luneray

Culte en français et anglais avec Sainte Cène suivi du vin chaud et mince pies

 

L'essentiel c'est la Foi

La Foi naît de la rencontre avec Dieu. La Foi est offerte par Dieu, par amour, sans condition.
A Dieu seul la gloire.

En dehors de Dieu, rien n'est sacré, divin ou absolu

Rien n'est sacré, sauf ce Dieu qui renonce à sa sacralité. Vous avez-là les maîtres-mots du protestantisme : dans les Ecritures, je découvre un Dieu qui se révèle dans l'humanité d'un homme qui va être assassiné d'avoir proclamé la gratuité de l'amour de Dieu, d'avoir mis en actes la confiance de Dieu, d'avoir refusé le sacré qui défigure Dieu et qui persécute l'humain

partage biblique par e-mail